Comment faire passer la pilule de la précarisation galopante y compris au coeur du Service Public de l’Emploi

En pièce jointe et ci-dessous le tract réalisé suite à cette 1ère séance.

Pas grand-chose à ajouter à tout cela.

Le corporatisme et l’intégration des représentants du personnel comme simple rouage de l’entreprise, au lieu du bien commun-bien compris, dans toute sa splendeur puisque l’affichage va être que nous refusons un avenant qui permet à priori de faire baisser le taux de précarité dans notre CCN.

Fort très fort. Autant que notre ministre pour maquiller les chiffres de l’emploi…

Ah mais c’est vrai que entre Pôle-emploi et le gouvernement les passerelles sont légions

Dans les faits, réels, par “marketés”, C’est le détricotage des fortes garanties de notre CCN qui se poursuit, c’est la casse des statuts à tous les niveaux.

Ainsi, ce 12 septembre a lieu une commission de la protection sociale sur “les impacts du 100% santé”, présentée comme une réunion technique alors qu’il en va tout simplement du glissement des complémentaires vers les sur-complémentaires … auxquelles l’employeur ne participe pas. Et nous, il nous faudrait accompagner tout cela à travers une réunion technique! …

OU

ici, sur cette CPNN acter, et en une journée, excusez du peu, le virage de la précarité à tous les étages dans PE…mais pourquoi se gêner puisque les institutions officielles de représentations des salariés, ex OS, ont d’ores et déjà capitulé

 

Alors, NON décidément ce sera sans la CGT-FO

 

Décidément la CGT-FO continue encore et encore à revendiquer, véritable grain de sable dans cette belle machine du tous ensemble

Et avec le réchauffement climatique le sable gagne du terrain!!

Alors ne nous laissons pas gagner par le chant des sirènes, restons du côté des travailleurs qui ont bien compris que seule la mobilisation nous permettra de l’emporter quitte à se passer des organisations syndicales fourvoyées dans le dialogueblablasocial

 

Et comme nous avons aussi une actualité interpro, nous vous transmettons en pièce jointe la reprise d’un article du journal Les Échos publié hier sur internet qui reprend notamment la réaction d’Yves Veyrier.

 

« Yves Veyrier a réitéré son opposition à la réforme systémique que prépare le gouvernement. L’entretien prévu pour durer trois quarts d’heure et qui aura duré plus du double n’aura pas franchement rapproché les points de vue… Le syndicaliste a expliqué à Édouard Philippe que FO fera « tout pour empêcher que le système unique par points se mette en place ».

 

« Interrogé sur la participation de FO aux futures discussions alors que l’organisation a quitté les discussions à la fin de sa première phase, Yves Veyrier a expliqué que son organisation ne fera « rien qui laisserait entendre que la bataille est perdue d’avance ni pour s’inscrire dans la mécanique du futur système par points ».

Les choses sont donc claires : FO refuse le régime unique ou universel par points et ne participera en aucune manière à la mise en œuvre de cette contre-réforme.

 

Une logique bien différente de la CFDT ou de la CFTC, par exemple, qui elles valident le rapport Delevoye et par conséquent le système par point.

 

Alors aucune hésitation, et rapprochez-vous de vos UD pour rejoindre la manifestation nationale et le meeting FO à Paris samedi 21 septembre

Fabien/Sylvie

 

Télécharger (PDF, 78KB)