CPNF des 20 et 21 février 2019

Monsieur le Directeur

Nous ne vous ferons pas l’affront de reprendre ici l’argumentaire que nous avons, avec d’autres membres de la CPNF, développé en séance comme par écrit dans de précédents échanges.

Néanmoins, si vous revenez ci-dessous sur l’engagement pris par le collège employeur de cette CPNF de branche, engagement que nous avons bien enregistré, vous  revenez également sur les résultats du vote qui a suivi la discussion et l’élaboration du texte définissant les orientations “formation” pour 2019. Or, ces résultats, incontestablement, ne donnent aucune majorité, et ne valident pas le texte final.

Et comme, contrairement à ce que vous écrivez ci-dessous, la CPNF ne se contente pas de n’émettre qu’un avis sur celui-ci, mais comme vous le savez, fixe ces orientations (la CPNF n’est pas une simple commission formation comme peuvent l’être celles au sein des CE des établissements), il est tout aussi incontestable que ces dernières restent en suspens.

C’est pourquoi, alors que la direction poursuit unilatéralement le déploiement de ses propres orientations en la matière, ce qui en droit pourrait bien s’apparenter à ce qu’elle « s’arroge un droit exorbitant », il nous paraît indispensable et urgent de réunir de nouveau la CPNF avec ce point à l’ordre du jour.

Vous le savez, c’est là tout le sens de notre demande de maintien de ces séances des 20 et 21 février.

Votre missive ci-dessous nous confirme que vous avez décidé de passer outre. La CGT-FO en tirera toutes les conséquences.

Veuillez recevoir, Monsieur le directeur adjoint, l’expression de notre attachement indéfectible à un dialogue social loyal, dans le cadre d’une pratique contractuelle constructive consolidant les droits des agents et cadres de notre institution, ici à l’échelle de la branche, comme ailleurs dans l’entreprise Pôle Emploi et ses établissements.

Pour la CGT-FO

Milon Fabien

DSC et secrétaire adjoint de la section OSDD de la FEC-FO

FO Pôle emploi © 2015 Frontier Theme