CPNF du 16 avril 2019

Au menu de cette CPNF un sujet unique : « Les Orientations de la formation 2019 ».

Recueil d’avis prévu le 15 mai 2019.

Pour mémoire, les discussions de ce texte ont démarré en juillet 2018, pour reprendre début septembre 2018 avec une séance d’examen complémentaire.

Le 12 septembre 2018, le recueil d’avis était à l’ordre du jour. Seule la Direction s’exprimait en faveur de ces orientations ! La CGT-FO, le SNU et la CGT émettaient un avis défavorable, le SNAP, l’UNSA, la CFDT, la CFTC et la CFE/CGC s’abstenant.

Rappelons que pour la CGT-FO il n’était pas question d’accepter un texte qui s’inscrit dans la logique de destruction de la qualification et des garanties collectives en germe dans les logiques dites « compétence ».

Pour cette séance, un nouveau texte amendé est proposé aux débats avec une mise en exergue de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » et de ses décrets, dont l’une des conséquences funestes est le passage du plan de formation au plan de développement des compétences.

La CGT-FO interpelle d’emblée la Direction sur cette fameuse démarche compétences, intégrée subrepticement dans les orientations 2019 et qui n’a pas été véritablement abordée en CPNF, sachant que nous avions « fait tomber » une séance de l’ONM sur le sujet en novembre et qu’une CPNN « Qualité professionnelle », ainsi qu’une séance de l’ONM « référentiel métier » sont au calendrier social pour les semaines à venir.

Quelle cohérence et quelle articulation entre les différentes instances ?

La CGT-FO dénonce le non-respect des prérogatives des instances. A fortiori le respect de l’instance de négociation sur la « qualité professionnelle » des agents prévue en juin.

La CGT-FO remarque que l’ensemble des organisations syndicales a refusé d’aborder la démarche compétence lors de la réunion de l’ONM de novembre 2018 et les incite à « boycotter » l’ONM « référentiel métier » de mai, puisque manifestement l’établissement clos le débat.

La Direction répond que la « démarche compétences » a fait l’objet d’une présentation et consultation au CCE de Janvier et Février 2019. Elle tente, ainsi, de se dédouaner de la carence de débat et de négociation au sein de la CPNF.

Pire ! La Direction introduit les choses au sein du CCE ; les CE ont par la suite été informés ; Et le déploiement de la démarche compétence (pour les managers, les services RH et les conseillers GDD) va commencer. Cette démarche apparaît dans le corps de texte des orientations 2019, simple copié-collé du dossier CCE présentant les 10 compétences socles « savoir-faire » et 7 compétences « savoir-être ». Ce qui permet à certains, autour de la table, de dire que puisque la démarche a été présentée en CCE il n’y pas d’objection à sa mise en œuvre.

La Direction nous précise que Pôle emploi va engager au cours de l’année une réflexion sur les autre modalités de développement de compétences et pour ce faire vont être revisités, le tutorat, le mentorat, les échanges de pratiques, les échanges entre pairs et la formation en situation de travail.

La CGT-FO réitère ici sa demande d’une ouverture de négociation sur la formation professionnelle et rappelle son attachement à la promotion professionnelle via la qualification et l’accès aux diplômes pour les agents.

Réponse embarrassée de la Direction. Une réflexion sur les qualifications et certifications serait en cours mais sans engagement ferme.

Sur les autres sujets voici les « novations » de ce texte :

  • Renforcement du digital :

La CGT-FO alerte sur le respect des équilibres entre le présentiel et le digital, le digital devant rester en complément du présentiel et insiste sur le fait que les lieux de travail ne sont pas des lieux de formation.

La Direction indique qu’une expérimentation sera conduite au sein de 2 établissements afin d’identifier les conditions matérielles de recours à des formations numériques : PdL et Occitanie sont les heureux concernés.

  • Projet e-université :

La CGT-FO demande comment est intégré l’e-université dans le système global de « développement des compétences », et veut des précisions sur le crédit temps de 15h/an qui sera « accordé » aux agents pour… accéder au portail en « libre-service » au poste de travail ; projet qui va à l’encontre de l’attachement de la CGT-FO à la formation en présentiel. Demande de précisions sur la « charte utilisateur » du portail dont il est question.

La Direction répond que le sujet est toujours en cours de réflexion et qu’il sera de nouveau présenté au CCE et à la CPNF, probablement en juin. Affaire à suivre. Et pour ce qui est du crédit temps de formation « digitale » il sera bien entendu considéré comme du temps de formation et, à ce titre, entrera dans le plan de formation de l’agent.

La CGT-FO rappelle que ce type d’outil en libre-service ne fait qu’accentuer la logique d’individualisation de la relation de travail.

  • La certification des formations « métier » de Pôle emploi :

La Direction précise que dès que France Compétences aura défini les modalités de certification des formations, PE étudiera la faisabilité de faire certifier ses parcours de formation.

Ici et encore une fois, la CGT-FO martèle sa demande d’ouverture d’une négociation de branche

(Rejointe par la Cgt et le SNU)

  • Concernant les orientations pour les managers:

Une offre de formation digitale sur des fondamentaux managériaux (RH et organisation) sera mise à disposition des managers de proximité, dès la prise de poste en attendant les formations dites de prise de poste. Ceci, afin que le nouveau manager de proximité ne soit pas désarmé, dès sa prise de poste.

La CGT-FO demande la présentation de l’autodiagnostic individuel des « compétences » managériales (dispositif ATOUTS Managers), prévu dans le développement personnalisé des « compétences » des managers.

  • L’accès à la formation à la seule initiative des agents :

La direction confirme l’agrément de l’OPCO cohésion sociale le 01 avril 2019.

Les orientations ne font qu’exposer les modalités de la loi, sur le CPF et le projet de transition professionnelle. Quelles modalités concrètes pour les agents ? A voir sans doute en information en ligne et aux agents de se débrouiller dans le labyrinthe. On peut dire que tant que la formation a lieu hors temps de travail, la Direction peut presque s’en satisfaire… Les choses se corsent quand l’action est prévue sur le temps de travail, ce qui suppose l’accord d’une autorisation d’absence…

La CGT-FO demande un abondement de PE, la prise en charge des frais annexes (transport, hébergement et restauration) et la possibilité pour les agents de se former « librement » sur leur temps de travail.

C’est niet. La direction renvoie vers l’OPCO.

Les dispositifs exposés dans ces orientations ne concernant (normalement…) que les agents de droit privé, la CGT-FO fait remarquer que le projet de loi sur la transformation de la fonction publique comporte plusieurs mesures concernant la formation des agents publics et qu’il serait de bon ton que les orientations y fassent allusion.

Prochaines CPNF les 15 et 16 mai  2019

Télécharger (PDF, 178KB)

Force Ouvrière à la CPNF

Nadia FORT, Jean-Luc BLANC et Fabrice COLLINET