Déclaration FO à la CPNS Classification – 11 décembre 2018

La CGT-FORCE OUVRIERE présente à l’ouverture de la Commission Paritaire Nationale de Suivi de l’accord Classification tient, dans un contexte social qui fait plus qu’écho à nos revendications, à évoquer concrètement la réalité de votre pratique du dialogue social : 

  • refus de négociation salariale à la demande de la CGT-FO, et ce alors même que les cadres dirigeants de Pôle-emploi sont eux augmentés à hauteur de 1,11% (cf. pièce jointe + article : https://www.capital.fr/economie-politique/business-france-pole-emploi-meteo-france-les-impressionnantes-remunerations-des-pontes-des-operateurs-de-letat-1318063). Courrier et fin de non-recevoir 
  • refus de négociation à la demande de la CGT-FO, sur la protection sociale (santé et prévoyance) alors même qu’il ne s’agit que du respect de l’accord signé par la Direction elle-même. Courrier… et fin de non-recevoir 
  • refus de négociation à la demande de la CGT-FO sur la surcomplémentaire retraite (C2P2S) des ex-ANPE, alors même qu’il ne s’agit que du respect du règlement intérieur signé par la Direction elle-même. Courrier, Intervention en C2P2S, … et fin de non-recevoir 
  • refus à la demande de la CGT-FO de négociation sur la formation. Intervention en CPNF, CPNC, CCE… et fin de non-recevoir 
  • refus à la demande de la CGT-FO de négociation sur la mobilité géographique à la demande de l’agent. Intervention lors d’une DSC (reportée déjà 3 fois), où nous avons demandé une ouverture de négociation sur le sujet (d’ailleurs, une réunion des DSC, normalement, c’est fait pour ça !? Négocier !) … et pourtant, là encore, fin de non-recevoir 

Par ailleurs, les ‘’réponses’’ apportées par la DG via certains accords et RI (règlements intérieurs) ne sont que cache-misère et théâtres de marionnettes. Ceux qui les avalisent n’en emporteront pas gloire. 

Jamais, ici et ailleurs, la CGT-FO ne tournera le dos à son syndicalisme issu de la Résistance fondé sur la liberté et l’indépendance syndicale telles qu’édifiées par la Charte d’Amiens, construit sur les bases de la démocratie représentative, celle du mandat. 

Entendez-vous le bruit des bottes qui mettent à genoux les lycéens de ce pays ? 

Entendez-vous les cris des citoyens français en métropole et dans les DOM ? 

Entendez-vous les revendications des agents, salariés et cadres, de Pôle emploi, massivement en grève le 20 novembre ? 

Non, décidément, si la DG peut faire comme si rien ne se passait dans ce pays, la CGT-FO ne le peut pas ! 

Non, décidément, l’heure n’est pas à une commission de suivi, si importante soit-elle, mais bel et bien à répondre aux revendications légitimes portées à Pôle emploi par la CGT-FO au nom de celles et ceux que nous représentons : 

– Augmentation générale des salaires pour l’ensemble des personnels privés et publics 

– Renégociation de l’accord Classification 

– Négociation d’un accord de déroulement de carrière automatique pour TOUS les agents de Pôle emploi 

– Arrêt de la GPEC 

– Participation de l’employeur à la surcomplémentaire à hauteur de la protection sociale 

– Ouverture de négociations sur la formation, la protection sociale collective, le droit à une véritable mobilité… 

Pour toutes ces bonnes et légitimes raisons, nous ne participerons pas à ce simulacre de dialogue social en lieu et place d’une véritable pratique contractuelle, seule source de garanties collectives supplémentaires et de progrès social pour les agents de Pôle emploi, surtout et justement quand on fait les premiers constats de la mise en application de l’accord classification pour le suivi duquel nous sommes convoqué ce jour ; ou plutôt, et c’est de plus en plus clair, accord de ‘’déclassification’’ ou si vous préférez de ‘’classification au rabais’’ qui n’honore pas ceux qui l’ont signé. 

Declaration FO CNPS CLASSIFICATION 111218

FO Pôle emploi © 2015 Frontier Theme