Flash CCE 28 novembre 2018

Projet e-université ou …la digitalisation et transformation du modèle d’apprentissage à Pôle emploi.

Loi Pénicaud « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », transformation de la formation professionnelle, évolution des usages numériques, adaptation au contexte actuel, bref… se mettre à la « page numérique » sont les préalables (palabres) de la Direction pour justifier de l’intensification de la numérisation sur le volet formation.

Hébergé au sein de SIRHUS, e-université, a pour objet d’ouvrir des possibilités de développement de compétences par le Digital… Vaste programme !

Loin de nous de remettre en cause la nécessité de digitaliser la formation, la CGT- FO n’étant pas contre le progrès mais bien au contraire pour un progrès fait pour et par l’humain qui ne peut et ne doit être considéré que comme une ressource gérée à flux tendu, quelques points d’alerte :

– Les salariés ne sont pas tous égaux face au numérique, il convient d’organiser leur accompagnement au changement radical qui s’opère et de renforcer l’égalité face à la capacité d’apprendre « numérique ».

– Le digital, ne doit pas être le seul moyen de formation et s’opposer au présentiel, il doit le compléter.

– Le digital individualise la formation. Or la formation professionnelle est et doit rester un temps d’échange, de recul, de mise en perspective des métiers et de rencontre entre les collègues d’horizons divers. L a formation chacun pour soi tend à déshumaniser le processus d’apprentissage, isolant de plus en plus le salarié ; dans un monde qui prône l’individualisme, la CGT-FO estime qu’il est essentiel d’être rattaché à un collectif, quand bien même ce collectif évolue dans un contexte numérique.

– La formation en situation de travail, un changement radical : quel temps véritable dédié ? Quel suivi ? Quel environnement ?

– L’accompagnement des formateurs dont le « métier » est bouleversé ; pour la CGTFO, ils doivent être les premiers formés : sans leur accompagnement réel et sérieux la transformation digitale de la formation se fera sans eux… Ce que souhaite sans doute la Direction ?

Pour la CGT-FO, la digitalisation de la formation, comme celle de tous les actes métiers doit rester un moyen supplémentaire pour améliorer les conditions de formation et de travail des agents, et non pas une finalité. La Formation est un droit ! Ce n’est certainement pas en ouvrant des possibilités de formation numériques low-cost en lieu et place de véritables formations, à la main du salarié, pour se former tout seul dans son coin, qui permettra à la Direction d’affirmer que ce droit est respecté.

La Direction fait déjà de l’individualisation un nouveau moyen de gestion des ressources humaines… Voilà que l’individualisation s’insinue au sein des process de formation…sous couvert de digitalisation…

Digit@ll sa généralisation début 2019 après une phase pilote

En lien avec le sujet ci-dessous, Digit@ll, présenté avant la phase pilote au CCE du 19 juillet 2018, est un dispositif mis à la disposition des agents pour leur permettre d’effectuer l’autodiagnostic de leurs compétences digitales et ainsi pouvoir accéder à la formation personnalisée à la carte correspondante aux besoins identifiés par l’autodiagnostic… Bref, Digit@ll va tout régler !

Au CCE de juillet, la CGT-FO n’a pas manqué de souligner l’arrivée tardive d’un dispositif/formation, qui prenne enfin en compte la condition du salarié et de ses difficultés dans un environnement toujours plus numérique.

Pour autant, pour la CGT-FO, la méthode présente les mêmes travers, évoqués ci-dessus, à savoir que chaque agent se débrouille à faire son test, sur le lieu de travail, quand il peut, comme il peut …

L’auto diagnostic est sur la base du volontariat, certes, mais les managers sont fortement sollicités à porter le projet auprès des agents ; les agents qui ne font pas le test sont reçus (convoqués ?) en entretien par les managers…

La marche est trop accélérée pour que les agents mobilisent le digital dans leur activité, dans leur « relation » avec l’usager (demain MAP), dans la communication et leurs « relations » avec les autres. « Relation » entre guillemets… car tous les process mis en place, depuis la formation jusqu’à l’activité sur les sites…tendent à effacer, le lien et la relation avec…l’humain.

La délégation CGT-FO, au CCE : Aissa DJEHICHE, Nadia FORT, Khalid MAKHOUT, Katia OBIANG, Yann RENAUD, Caroline ROBIN, Marie-Carmen TORRES, Fabrice SMACCHIA, et RS CGT-FO, Sébastien SOCIAS

FO Pôle emploi © 2015 Frontier Theme