FLASH CCE du 23 mai 2019

Etat des votants : 5 CGT-FO, 1 CGT, 3 SNU, 1 CGC, 5 CFDT, 3 CFTC et 2 SNAP

En préalable, pour la CGT-FO, nous avons tenu à indiquer que (cf. déclaration jointe) :

  • la CGT-FO dénonce la manière dont la DR Pays de la Loire gère la situation de l’agence de St Herblain. Pour la CGT-FO il est inadmissible qu’en 2019 des collègues soient contraints d’en arriver à la grève pour obtenir des effectifs supplémentaires afin d’assurer correctement leurs missions de service public. Et, qu’on ne nous réponde pas qu’il n’y a pas d’argent pour ça ! 
  • la CGT-FO réclame qu’un point soit fait dans les meilleurs délais sur ces recrutements en CDD et en CDI de conseillers GDD qui fleurissent nationalement sur pole-emploi.fr, sur des postes qui ne sont pas ouverts à tous les collègues sur la BDE en contravention avec la CCN alors que pour bon nombre de ces collègues, l’accès aux postes, pourrait faciliter leur mobilité géographique ou professionnelle ; et que par ailleurs, alors que depuis des mois on a régulièrement droit à des démonstrations chiffrées en CCE tendant à nous démontrer que l’activité GDD est en baisse, justifiant ainsi une GPEC dont on sait tout le bien que nous n’en pensons pas, sur la foi d’un accord que nous n’avons pas signé et que nous combattons au même titre qu’une Classification au rabais. De deux choses l’une, ou bien l’activité GDD est en décroissance comme on nous l’affirme depuis des mois et ces recrutements sont donc sans fondement, ou bien elle ne l’est pas et ces recrutements nous confortent dans nos analyses et nos positionnements dans les CE comme en CCE. Dans les deux cas, nous exigeons des explications. Et les bonnes cette fois-ci !
  • la CGT-FO, suite aux annonces diverses et variées du gouvernement sur ces fameuses maisons de service au public, réclame qu’un point complet soit fait en CCE sur les volumes d’agents concernés, les typologies d’emploi concernées et bien évidemment leur localisation géographique. Et nous escomptons bien obtenir des réponses d’une autre teneur que celle qui nous est faite sur le rapprochement Missions Locales et Cap Emploi dont on nous prétend régulièrement qu’il relève d’hypothèses de travail pour éviter de nous fournir le moindre élément tangible sur la question. 

Figuraient à l’ordre du jour de ce CCE les points suivants :

  1. Consultation sur la généralisation du dispositif  « rénovation de l’accueil téléphonique entreprises »

Contre : 1 CGT

Abstentions : 5 CGT-FO, 3 SNU et 2 SNAP

Pour : 5 CFDT, 1 CGC et 3 CFTC

La CGT-FO s’est abstenue devant le manque d’informations précises sur les impacts de ce projet en termes d’effectifs et de charges d’activités pour les salariés.

2.      Présentation de « Intelligence Emploi », pistes de réflexion menées autour de l’intelligence artificielle appliquée à la relation de service – Information sur le test « Gestion des contacts via les mails dans le cadre de la relation de service »

(cf. flash CCE-Intelligence Emploi et Déclaration sur l’IA (Intelligence Artificielle))

Depuis janvier 2019, la CGT-FO, en possession de cette convention quifait suite à une réponse d’appel à projets de la DG, réclame une information des instances représentatives du personnel.

Force est de constater que nous sommes seuls à avoir connaissance de la mise en place de l’IA à Pôle emploi…

3 établissements démarreront le test : Occitanie, PDL (report du point à l’odj du CE du lendemain) et IDF.

Après une suspension de séance, vote d’une délibération consistant à obtenir la convention signée le 20/12/18 par 15 voix ; seule la CGT-FO s’abstient et réclame une information/consultation sur les impacts de la mise en place de l’IA à PE ce qui entre parfaitement dans notre rôle de représentants du personnel au CCE comme dans les CE.

  • Consultation sur la situation économique et financière de Pôle emploi (cf. déclaration CGT-FO jointe)

La contribution de l’assurance chômage augmente pour l’année 2019 en comparaison avec 2018, mais nous manquons cruellement d’informations sur le futur financement de notre institution avec l’effet mécanique induit par la suppression des cotisations chômage part salariale. Le transfert vers la CSG et le désengagement de l’Etat dans le financement de Pôle emploi font peser l’inquiétude sur la pérennité de Pôle emploi, en tout cas sous sa forme actuelle.

Il nous manque aussi les projections sur les 3 années à venir, et notamment en lien avec la mise en œuvre de l’intelligence artificielle à Pôle emploi avec le projet Intelligence Emploi citée dans les documents.

La CGT-FO attend de la direction qu’elle revienne devant cette instance, après la signature de la convention tripartite, avec tous les éléments de projection sur les 3 années à venir exigibles dans le cadre de la présente consultation.

Face à ces incertitudes et inquiétudes, tout en soulignant le travail des équipes de la DG, la CGT-FO donne un avis défavorable sur la situation économique et financière de Pôle emploi.

Quand PE décide d’engager 29.5 millions d’euros pour l’IA, une augmentation générale des salaires n’en coûterait que 15…

Contre : 5 CGT-FO, 2 CGT et 1 SNU

Abstention : 5 CFDT, 1 CFTC et 2 SNAP

Pour : 0

(Changement des votants suite au départ d’élus des délégations CFTC et SNU)

  • Questions diverses

Point sur St Herblain à effectif supérieur à la cible théorique Opéra ; le DGARH retrace les éléments de façon très factuelle et ne rentrera pas dans le dossier plus avant, c’est un dossier qui est géré localement dit-il…l’Administrateur de la CGT-FO est intervenu au CA de PE pour faire part de la situation des collègues de St HERBLAIN et pointé plus largement la problématique des effectifs à PE ainsi que ses conséquences sur les personnels.

Enquête santé ARA où on peut gagner des bons Amazon en répondant à un questionnaire…à La DG qui nous répond ne pas avoir connaissance de cela, ne commentera pas.

RESISTER, REVENDIQUER, RECONQUERIR