FLASH CCE du mercredi 20 février 2019

Etaient présents pour la DG : J.Y Cribier, D. Blondel

Figuraient à l’ordre du jour de ce CCE ordinaire les points suivants :

  • Consultation sur le lot 4 SIRHUS – module compétences
  • Information sur le lot 4 SIRHUS – module gestion de carrières
  • Présentation du bilan des expérimentations : conseiller référent indemnisation, offre de services suivi/guidé/renforcé et TPE/PE
  • Questions diverses

En ouverture de ce CCE, nous avons demandé le report du CCE de mars, fixé initialement au… 19, jour de grève interprofessionnelle nationale. Réponse favorable de la direction : le CCE est reporté au vendredi 22 mars.

On se permettra de relever ici que les décisions en matière de report ou non du CCE sont à géométrie variable. Il n’y a pas si longtemps, celle-ci refusait ce report au prétexte qu’un appel interprofessionnelle « ne concernant pas Pôle emploi » ne pouvait justifier un report.

Mais comment rester sur de telles positions quand le dit appel revendique l’augmentation générale des salaires, alors que, sauf mobilisation massive, s’annonce une nouvelle année de NAO à 0 ? Comment camper sur ce type de position quand cet appel revendique la sauvegarde des services publics et l’arrêt des suppressions de poste ?

La direction elle-même reconnaît donc que les agents et cadres de PE sont bien directement concernés !! Oui, les revendications Interpro sont les mêmes que celles que nous avons à PE !

Consultation sur le lot 4 SIRHUS – le volet compétences

Explication de vote négatif de la CGT-FO :

 SIRHUS intègre le volet « compétences » ; l’évaluation des compétences sera réalisée à partir d’un référentiel de compétences ; autodiagnostic, auto-évaluation, évaluation managériale, regards complémentaires jalonnent ce volet ; des contraintes/concepts qui découlent directement des accords GPEC, Classification… que nous dénonçons ; un référentiel de compétences qui n’émane pas d’une négociation avec les organisations syndicales, mais des décisions RH unilatérales de la Direction (Contrairement, , à ce que prévoit l’article 10 de l’accord Classification, et c’est utile de le préciser ici), tout comme le référentiel des métiers qui n’a jamais été négocié ; par ailleurs, le fond du sujet est bien cette notion de compétences sur laquelle la CGT-FO s’est déjà exprimée : les compétences exit les qualifications et l’expérience acquise, c’est tout le pouvoir laissé à l’employeur ! ( CF Flash CCE du 24 janvier 2019).

A noter que la CGC a émis un vote positif, « un oui de vigilance et de progrès » (dixit). Si ce n’est pas de l’accompagnement du système…

Information sur le lot 4 SIRHUS – volet gestion de carrières

Long exposé sur le contenu de ce volet qui contrairement au ‘’volet compétences’’ ne fera pas l’objet d’une consultation.

La part belle est faite au dispositif de détection de potentiel, dispositif pour le moins toujours obscur, dans les faits, même si la Direction évoque sur le papier le processus suivant : campagne EPA, campagne de pré-identification, Instances Carrières, Mises en œuvre des décisions, Pilotage opérationnel… Tout ceci à la main de l’employeur, et uniquement à la sienne bien entendu… !

Présentation du bilan des expérimentations : conseiller référent indemnisation, offre de services suivi/guidé/renforcé et TPE/PE

 Sur l’expérimentation à destination des TPE/PE présentée par la direction Offre de service Entreprise, on a le sentiment qu’on reprend de vieilles formules qui ont déjà fait long feu par le passé quand la DG avait estimé que la prise d’offres n’était plus une priorité. Aujourd’hui, si l’idée de vouloir récupérer des offres est louable pour faciliter le placement des demandeurs d’emploi, c’est forcément la quadrature du cercle sur le terrain pour libérer des ETP sur de telles activités alors que la DG a accepté de rendre des postes aux tutelles. Faire plus avec toujours moins de moyens est une posture idéologique et financière à laquelle nous nous opposons, en revendiquant des embauches en CDI supplémentaires.

 Sur l’expérimentation « conseiller référent indemnisation », à la CGT-FO, nous avons un retour négatif, celui d’une perte de sens du travail au quotidien des agents GDD, contrairement à ce que la direction indique dans un bilan qui ne chiffre pas le nombre de ces collègues et qui fait fi de la question de la charge de travail et de sa répartition, après qu’une trajectoire GDD programmée par l’accord GPEC, ait décimé les métiers GDD. Et les chiffres de la direction elle-même démontre que la baisse de charge attendue dès 2017… est toujours attendue en 2019 !!

 Sur l’offre de services suivi/guidé/renforcé, c’est une des options que la DG escompte mettre sur la table le cas échéant dans le cadre de la négociation tripartite, tout en soulignant ne pas trop savoir vers quoi la tripartite inclinera Pôle emploi en termes d’offre de service.

Concernant les questions diverses, notre délégation souhaitait évoquer les sujets suivants :

La DG confirme qu’elle n’avait pas à nous consulter sur ce dossier et va vérifier ce qui a été dit dans cette vidéo.

  • Le dossier « intelligence artificielle » et son financement à hauteur de plusieurs dizaines de millions d’€ précédemment évoqué en CCE et qui ne nous a toujours pas été présenté.
  • Ce dossier sera présenté prochainement en CCE.
  • Un point sur le rapprochement entre PE et les missions locales et Cap Emploi sur lequel nous sommes en déficit d’informations depuis plusieurs mois. En clair, vers quoi se dirige-t’on concrètement avec les missions locales et Cap Emploi ?

Sur ce point, s’il y avait du nouveau qui amène à aller vers une forme de rapprochement avec les missions locales et/ou les Cap Emploi, des informations seraient faites dans l’instance nous dit la DG.

Il nous faudra y revenir. Ce dossier, selon nous, ne peut faire l’objet que d’une simple information mais bel et bien une info consult.

  • Une présentation de la réorganisation des DGA suite à la nomination de Mr Paul Bazin de Jessey* comme DGA dans une DGA rassemblant désormais les équipes de la stratégie, des affaires juridiques, du cabinet, de l’inspection, de la RSE, du management des risques, des relations institutionnelles et de la protection des données et de l’innovation, impactant également la DGA de Mr Ohier, suite au départ de Mr Rivoisy.

La DG estime que les élu(e)s du CCE peuvent s’informer utilement en allant voir l’organigramme sur l’intranet.

 

*Un rapide coup d’œil sur Linkedin permet de se faire une idée du parcours… encore court… de cet énarque qui fréquente les couloirs du pouvoir depuis… qu’il est sorti de l’école ?

RESISTER REVENDIQUER RECONQUERIR

NEGOCIER

La délégation CGT-FO, au CCE : Aissa DJEHICHE, Nadia FORT, Khalid MAKHOUT, Katia OBIANG, Yann RENAUD, Caroline ROBIN, Fabrice SMACCHIA, Marie-Carmen TORRES, et RS CGT-FO,  Sébastien SOCIAS

Télécharger (PDF, 313KB)