FLASH CCE du vendredi 22 Mars 2019

Etaient présents pour la DG : J.Y Cribier, D. Blondel

Figuraient à l’ordre du jour de ce CCE ordinaire les points suivants :

-Présentation du bilan du processus de recrutement externe

-Information sur « C’notre Perf »

-Information sur la mise en place du bulletin de salaire dématérialisé.

-Information sur le pilote du projet « un agent/un portable »

Déclaration de notre délégation sur le fonctionnement du CCE et notamment sur les sujets que nous souhaitons voir porter à l’ordre du jour des prochains CCE (voir pièce jointe).

Recrutement externe :

Information sur le processus de recrutement externe et notamment la lutte contre les discriminations (TH, senior …). Malgré ce nouvel outil qui vise à recruter en se fondant sur les compétences (12 compétences recherchées), les candidats ayant réussi les tests et qui ne sont pas recrutés viendront alimenter le vivier de Pôle emploi.

La CGT-FO dénonce la précarisation des recrutements : 75% des embauches s’opèrent sous la forme de contrats CDD. La Direction pourtant signataire de la CCN ne la respecte pas alors que celle-ci prévoit expressément que les embauches doivent se faire prioritairement sous forme de CDI !

C’est de plus en plus évident, cette façon de faire s’inscrit totalement dans la logique qui fonde aujourd’hui le projet de réforme du statut de la fonction publique, Pôle Emploi l’a même devancée.

C’ notre performance :

Enième projet qui consiste, dans le cadre de groupe de travail pour réfléchir à l’évolution de notre activité et « sic » “contribuer à améliorer notre performance”, à associer les agents au pilotage par les résultats. Cela entraine des situations conflictuelles au sein des sites entre les partisans de cette initiative et les agents qui préfèrent se concentrer sur le service rendu aux usagers.

Ce projet flou, en lien avec NPC et ADD, consiste une nouvelle fois à faire porter la responsabilité des résultats sur les agents sans aucune obligation de moyen pour la Direction.

Pour la CGT-FO, c’est de la poudre aux yeux.

Faire croire aux agents qui s’inscrivent de bonne foi dans ce projet, sous couvert de créativité et de participation, qu’ils vont pouvoir agir sur les leviers de la performance, c’est augmenter encore et toujours plus la pression sur les agents en leur faisant endosser la responsabilité des résultats.

Ne perdons pas de vue  le but recherché par la Direction, c’est avant tout de trouver des solutions pour faire le maximum avec toujours moins de moyens. Productivité oblige !

Qu’en sera-t-il du reste demain avec la montée en puissance de l’intelligence artificielle ? La direction se garde bien de répondre sur le sujet !

1 agent 1 PC

Derrière ce projet d’apparence “moderne” ou chaque agent sera doté d’ici fin 2020 d’un ordinateur portable 2 en 1 (portable tactile pouvant se transformer en tablette) se cache un plus grand nomadisme des agents. Pour la CGT-FO, il ne suffit pas de craindre de se retrouver avec comme bureau, un casier ; et potentiellement de courir chaque matin pour trouver un endroit se poser. Prévoir le pire, c’est organiser le combat pour l’empêcher.

Pour la CGT-FO, derrière cette disposition, productivité encore et encore, c’est la chasse aux économies et l’individualisation à outrance. A terme qu’est-ce que cela cache ?

Bulletin de salaire dématérialisé :

Sauf opposition du salarié à partir du mois de mai chaque agent sera doté d’un « coffre-fort numérique » où il recevra ses bulletins de salaire. Le prestataire retenu est Digiposte qui garantit un stockage des documents pendant 50 ans. L’agent qui ne souhaite pas avoir ses bulletins de salaires sous la forme dématérialisée, continuera de les recevoir par la poste et n’aura donc pas de coffre-fort.

Même si la DG se veut rassurante et qu’elle assure que les services RH n’auront pas plus de travail, pour la CGT-FO bien des questions restent posées. Et notamment : Quel impact pour les services RH ? Quelles économies ?

A force de tout dématérialiser que restera-t-il à terme dans Pôle Emploi ?

 

Télécharger (PDF, 107KB)

Déclaration CGT FO au CCE du 22 mars 2019 pdf

 

La délégation CGT-FO, au CCE : Aissa DJEHICHE, Nadia FORT, Khalid MAKHOUT, Katia OBIANG, Yann RENAUD, Caroline ROBIN, Fabrice SMACCHIA, Marie-Carmen TORRES, et RS CGT-FO,  Sébastien SOCIAS