Les comptes-rendus des CPNF de septembre 2018

Vous trouverez ci-joint les comptes rendus des 3 dernières séances de CPNF.

Certes, c’est un peu long, mais nous vous invitons à en prendre connaissance exhaustivement, même si ci-dessous vous en trouverez quelques morceaux choisis. En effet, les orientations et projets de déploiement de formations par la Direction en disent long sur l’avenir qu’on nous réserve… et la façon dont certaines organisations syndicales l’appréhendent.

Sur les orientations “formation” :

N’ayant toujours pas de réponses positives à nos revendications, nous proposons un rajout d’un paragraphe :

A la fin du 1.1 Pour les métiers de la relation de service

« Plus particulièrement, au terme des parcours des conseillers GDD et Emploi, la Direction, au cours de l’année 2019, proposera à la CPNF pour examen un module clôturant ces parcours aux fins de certification/qualification permettant aux agents de faire valoir leur métier de conseiller, notamment dans la classification de Pôle Emploi. »

Réponse de la Direction :

« Ce n’est pas à l’ordre du jour des projets de la Direction pour 2019.

Par ailleurs, si cette idée de certifications/qualification devait avancer, cela serait d’abord abordé dans le cadre d’une négociation d’un accord formation (et s’adressant à FO) comme vous le demander d’ailleurs ».

Cette réponse a le mérite de rappeler notre demande d’ouverture de négociation d’un accord de formation donnant aux agents des garanties opposables et collectives et leur permettent d’accéder à des formations qualifiantes.

Recueil d’avis sur les orientations formation 2019 

Contre : CGT-FO, SNU, CGT

Abstention : SNAP, UNSA,  CFDT, CFTC, CFE-CGC

Pour : l’établissement

C’est à noter quand même, seul l’établissement a voté POUR… ce qui finalement devient de fait SES orientations formation. Cela en dit long sur sa volonté de dialogue social, qu’on peut traduire, une fois de plus par « cause toujours ». Nos revendications ne pourront rester lettre morte indéfiniment. Prochaine étape : le 9 octobre.

 

Sur une formation vers l’encadrement de proximité :

Manager la relation de service en agence

Cette formation, destinée aux REP, DAPE, DAPE adjoint, vise à « soutenir les managers dans l’accompagnement des conseillers à mettre en œuvreplus fortement la personnalisation de la relation de service »

Contre : CGT-FO          Abstention : SNU, CGT               Pour : l’employeur… et les autres…

Explication de vote:

Avis défavorable de FO:

“Cette formation, comme d’autres, responsabilise les agents sur des “paramètres” (de moyens notamment) qu’ils ne maitrisent pas. Avec les conséquences en termes de RPS que l’on imagine.

En effet, alors que non seulement nous constatons une pénurie de moyens, mais qu’en plus il est projeté par nos gouvernants de nous en ôter, comment interpréter cette volonté toujours accrue de “personnaliser” la relation vers les DE comme les entreprises.

Nous sommes convaincus que, parce qu’il y aura moins, et toujours moins de moyens, la satisfaction des uns et des autres va décroitre. Ainsi, cette “personnalisation” va permettre à la Direction de renvoyer la responsabilité de cette dégradation, sur les agents que les DE et entreprises auront identifié en amont. Agents et cadres qui de toute façon n’ont pas la main sur les moyens dont ils disposent, et qui sont même invités à “innover” ou “à parier sur la confiance” pour gérer la pénurie.”

Sur la formation “égalité H/F”

  • Renforcer l’égalité professionnelle H/F et accompagner la mixité des emplois

Cette formation qui s’inscrit dans le droit fil des dispositions législatives actuelles et de la signature de l’accord national sur l’égalité professionnelle est une actualisation de la formation existante. Elle se propose sur un petit format d’une journée en présentiel et de 3h30 en distanciel d’embrasser une thématique lourde sur l’impact des stéréotypes sur l’accès à l’emploi et les choix d’orientation, les enjeux et les « bénéfices » de l’égalité professionnelle, les impacts des violences subies sur le retour à l’emploi et l’identification et la mobilisation des leviers d’action pour favoriser l’égalité professionnelle et la mixité des emplois. Vaste programme en si peu de temps.

La CGT-FO, paraphrasant Clémenceau qui affirmait que pour enterrer un problème il suffit de créer une commission, pousse un coup de gueule sur cette piètre réponse apportée par l’établissement à la question de l’égalité H/F. Cette question ne peut simplement être renvoyée à une formation.

Car en individualisant la relation de travail, notamment à travers des approches type compétences, et en faisant reposer sur la volonté d’un seul et non sur des garanties collectives l’évolution professionnelle et salariale des collègues et de l’ensemble des salariés, on entretient et on renforce les discriminations bien loin de les combattre.

C’est bien dans cette plaie de l’individualisation des relations de travail et du renforcement du lien de subordination aux effets dévastateurs qu’il faut porter le fer. Le lien de subordination se renforce par le “tout compétence” à la seule appréciation de l’employeur et du hiérarchique alors qu’à l’inverse il faudrait le borner, l’encadrer, le limiter… voire l’anéantir. Le mouvement syndical, depuis sa naissance, le combat, parce qu’il est le creuset de bien, pour ne pas dire de toutes, les perversités en milieu professionnelle.

L’établissement nous répond que la tâche est immense. Et que cette formation n’est qu’une brique dans un dispositif plus global qui n’est pas l’objet du débat.

Mais à la CGT-FO, nous maintenons que la Direction, par cette formation, non seulement reste dans le “paraître”, mais se contorsionne dans l’affichage quand dans le même temps, par l’accord classif et le “tout compétence”, elle consolide les outils qui offrent justement à ceux qui veulent discriminer, et qui ont une once de pouvoir, la possibilité de le faire. Le pire, c’est que la même Direction, constatant demain ces méfaits (que nous ne manquerons pas de lui soumettre), poussera des cris d’orfraie, ira peut-être même jusqu’à licencier les “fautifs” (… et on l’a déjà vu), s’affichant ainsi comme une sainte en se dégageant de toute responsabilité.

Qu’elle ne se berce pas trop d’illusion, la CGT-FO saura lui rappeler nos interventions de ce jour, et ces quelques lignes notamment.

Bonne lecture

Télécharger le compte-rendu CPNF 04 septembre 2018

Télécharger le compte-rendu CPNF 11 septembre 2018

Télécharger le compte-rendu CPNF 12 septembre 2018

FO Pôle emploi © 2015 Frontier Theme