Accord de déroulement de carrière en pays de la Loire

Cette classification que la Direction veut appliquer au 1er juillet prochain n’est pas acceptable en l’état. Marteler, expliquer, répéter, que cette classif ne garantit rien en matière de durée entre 2 échelons. Pire la DG elle-même et à maintes reprises a souligné dans la négo qu’elle recherchait à allonger les carrières, arguant de l’allongement des durées de cotisations pour une retraite à taux plein et le recul de l’âge légal de la retraite à 62 ans (et qu’en sera-t-il avec la réforme annoncée, la retraite par point ?). Quelles conclusions en tirer, si ce n’est que la DG contrairement à ce qu’elle affirme, mais bien sûr et surtout pas par écrit, ne donnera pas plus souvent, mais à l’inverse bien moins souvent des promos aux agents et cadres ! le coup du « plan de progrès partagé » s’inscrit dans cette logique de repousser encore et toujours plus loin l’attribution de l’échelon supérieur…
l’engorgement de la CPNC à lui tout seul démontre à satiété la façon dont la Direction reconnaîtra demain nos « compétences » !
Pour se sortir de ce piège : Défendre et conquérir de vrais droits pour tous à PE, revendiquer et arracher par la mobilisation dans tous les établissements un déroulement de carrière automatique.