Flash CCE du 23 novembre 2017

Agence de demain : retour sur le test et information en vue d’une consultation sur la démarche

La DG entend nous consulter en décembre sur la généralisation de ce test. Le « retour » en 36 pages sur ce projet génère beaucoup d’interrogations dans un contexte de baisse des effectifs (moins de CDI/suppression des contrats aidés). Le côté « adaptation aux territoires » fait étrangement écho au projet « nouveau pari de la confiance » sur lequel nous avions voté CONTRE. FO a soulevé des questions d’ordre pratique en termes de sécurité, d’abord pour l’agent exposé aux potentielles incivilités dans ce « nouvel accueil », absence de confidentialité des entretiens et échanges avec les DE, plantes vertes et/ou siège légers pouvant être transformés en projectiles et dérives constatées (utilisation de tablettes pour surfer sur des sites X ou de jeux…). Toute une organisation-stratagème pour pallier le manque de personnel déjà criant, et dont la diminution est annoncée.

Les réponses de la direction “sauce jargon ronflant” (itératif, co-working, pensée design, expérience utilisateur, droit à l’erreur…) tendent à noyer le poisson sur le fond du dossier qui, comme par hasard, s’intègre pile poil avec le « nouveau pari de la confiance »… Une fois encore, quand on veut savoir concrètement quels seront les « nouveaux services » délivrés dans ce cadre mouvant, la réponse se fait évasive et floue. Notons au passage la résurgence de vielles recettes qui n’avaient plus cours et qui retrouvent une jeunesse, tel que l’affichage des offres, boîte à idées … FO souhaite pouvoir visiter au moins un site pilote avant de se prononcer en CCE sur le sujet.

 

Bilan à fin octobre du réseau social Pôle

Pour FO, l’utilisation de Pole relève non d’un réel engouement des agents mais d’une forme de contrainte larvée. Au TOP 10 des contenus les plus visités on trouve en effet une audio spéciale RRA et un espace de conversation de l’agence Nantes Haluchère site pilote de l’Agence de Demain… ou comment se flatter d’avoir un réseau social d’entreprise dynamique quand on contraint plutôt prou que peu les agents à y recourir, préférentiellement aux autres moyens d’échanges et de communication.

En réalité, ce « bidule » est pleinement à la main de la direction. Il n’y a aucune liberté d’expression sur Pole : essayez donc de créer un espace dédié à une pétition « NON à une classification au rabais » !!

Présentation du bilan d’activité des services de contrôle de la recherche d’emploi

En l’absence de document fourni en amont de ce CCE, nous avons donc dû attendre une présentation en séance pour pouvoir nous prononcer sur le sujet. Pour FO, si le contrôle de la recherche d’emploi fait partie des missions de PE, la perspective de voir le nombre de collègues mobilisés à cette fin, augmenter à compter de 2018 alors que les effectifs de PE doivent baisser, est emblématique des priorités de nos tutelles consistant à stigmatiser les DE (« chômeur=fraudeur »), étant entendu qu’il est sans doute plus facile de contrôler un DE que de lutter contre la fraude des entreprises, et… l’évasion fiscale !

Information sur l’accord du 22/11/2017 relatif à la classification des emplois et à la révision de certains articles de la CCN

La direction s’est contentée de présenter son calendrier de mise en oeuvre de l’accord. Cet accord au rabais est nocif pour le personnel, raison pour laquelle FO ne l’a pas signé. FO s’y oppose, FO le combat !

Signons tous la pétition FORCE OUVRIERE « anti classification au rabais » et organisons nous pour obtenir gain de cause : une classification intégrant le principe d’un déroulement de carrière automatique pour tous avec de vraies garanties opposables à la direction.

Questions diverses

Concernant le jour des carences des agents publics rétabli par le gouvernement, FO réclame une prise en charge par la DG de ce coût social. Par ailleurs, concernant les impacts de la hausse de la CSG, nous ne souhaitons pas que la décision d’une prise en charge relève unilatéralement de la direction et à ses seules conditions. Pour FO, cela relève d’une négociation de type NAO et intéresse donc les organisations syndicales via leurs délégués syndicaux centraux. La négociation collective, ça existe encore, même si les ordonnances Macron se proposent de la liquider.

Nous avons alerté la Direction sur un partenariat en PACA avec le prestataire LUMA dénoncé par nos élus FO au CE PACA, idem pour une expérimentation en Hauts de France sur une plateforme de compétences participatives où voisinent des aspects professionnels et des propositions de co-voiturage… La DG estime que ce sont des problématiques locales et botte en touche sur ces sujets…

Votre délégation FO au CCE : Aissa DJEHICHE, Nadia FORT, Khalid MAKHOUT, Katia OBIANG, Yann RENAUD, Caroline ROBIN, Marie-Carmen TORRES, Fabrice SMACCHIA, et RS FO Sébastien SOCIAS

Télécharger le tract Flash CCE 23 novembre 2017